Vous êtes ici: 10 à 24 ans → Tentatives de suicide et décès par suicide imprimer

Tentatives de suicide et décès par suicide

Les conduites suicidaires incluent aussi les tentatives de suicide, dont la fréquence est plus difficile à enregistrer que celle des suicides aboutis. Elles incluent aussi l'idéation suicidaire (avoir l'idée du suicide sans passage à l'acte), troisième forme de conduite qui est de loin la plus fréquente. L'idéation suicidaire n'implique pas nécessairement le passage à l'acte, mais sa seule présence augmente significativement le risque de tentative de suicide et par là même celle de suicide abouti. Plus les idéations perdurent et sont sérieuses, plus le risque de tentative augmente. Il faut donc toujours prendre au sérieux toute expression d'idéation suicidaire et évaluer le niveau de risque de passage à l'acte.

  • Entre 26 % et 60 % des adolescents décédés par suicide ont parlé de leur intention de mourir
  • La plupart de ceux qui parlent de leur intention le font à des pairs
  • Le fait de parler de ses idéations n’est pas lié à la sévérité du désir de mourir, au désespoir ni à la dépression
  • Le délai de communication de l’intention suicidaire varie grandement d’un jeune à l’autre
  • Communiquer son désir de mourir dépend plus de facteurs de personnalité que d’intentions suicidaires.

Tentatives de suicide

La tentative de suicide est toujours un geste d'appel. L'adolescent manque d'autres moyens pour exprimer ses difficultés, ne trouve pas de solutions valables pour résoudre ses problèmes. Il voit dans la tentative de suicide une possibilité de mettre fin à ses souffrances. Une tentative de suicide chez un adolescent n'est donc jamais une conduite anodine à mettre sur le compte d'une "crise d'adolescence".

 

Décès par suicide

Un suicide est toujours, pour ceux qui restent, le début d’un parcours long et douloureux, au cours duquel toutes les étapes du deuil, déjà si difficile à vivre, s’alourdissent de sensations complexes, provoquées par cette disparition « pas comme les autres ». Comment comprendre qu'un jeune se donne la mort?  Un suicide et peut être encore plus particulièrement celui d'un jeune, nous laisse souvent bien démunis.