Vous êtes ici: Priorités → OMS imprimer

Organisation Mondiale de la Santé

1996 

En 1996, l'ONU et l'OMS ont énoncé les éléments globaux, définis comme essentiels pour une prévention efficace du suicide. Les experts impliqués notaient qu'il était essentiel de suivre certains éléments, afin d'élaborer une prévention efficace du suicide. Ils ont recommandé que chaque pays mette en place une politique nationale de prévention du suicide, liée, autant que possible, à d'autres programmes de santé publique. 


1998 

En mai 1998, la 51ème Assemblée mondiale de la Santé adopte la Déclaration mondiale sur la santé intitulée "Politique de la Santé pour tous au XXIème siècle". Sur la base de cette déclaration, l'objectif 6 de plan-cadre "La Santé pour tous au XXIème siècle", du Comité régional pour l'Europe de l'OMS, a mis au premier plan l'amélioration de la santé mentale: "D'ici 2020, il convient d'améliorer la santé mentale de la population et de proposer aux personnes ayant des problèmes psychiques des services de qualité accessibles à tous." A cet égard, on cherchera en particulier à faire reculer le taux de suicide.


1999 

En 1999, l'OMS a lancé son programme SUPRE, une initiative mondiale pour la prévention du suicide.

L'objectif global du projet SUPRE est de réduire la mortalité et la morbidité dues aux comportements suicidaires, de briser les tabous qui entourent le suicide et de réunir les autorités nationales et le public d'une manière intégrée pour relever les défis.

Les objectifs spécifiques de ce programme sont les suivants:

  • parvenir à une réduction durable du nombre de suicides et de tentatives de suicide, en mettant l'accent sur les pays en développement et les pays en transition économique et sociale.
  • identifier, évaluer et éliminer à un stade avancé, et dans la mesure du possible, les facteurs qui peuvent entraîner les tentatives de suicide chez les jeunes.
  • accroître la sensibilisation générale au sujet du suicide et fournir un soutien psychosocial aux personnes ayant des idéations suicidaires ou des expériences de tentatives de suicide, ainsi qu'à leurs parents et amis proches.

Dans le cadre de ce programme, l'OMS a publié des documents de bonnes pratiques, destinées à des groupes sociaux et professionnels spécifiques, acteurs de la prévention du suicide. 


2002 

En 2002, l'OMS publie "Le rapport mondial sur la violence et la santé". Il s'agit du premier rapport complet à envisager la violence comme un problème de santé publique mondial. Il met l’accent non seulement sur l’ampleur du problème, mais aussi sur des questions liées aux causes de la violence et aux méthodes de prévention et d’atténuation de ses répercussions sanitaires et sociales. Le chapitre 7 qui traite de la violence dirigée contre soi-même, développe la problématique du suicide. 

Des recommandations y sont également formulées afin de lutter contre les comportements suicidaires fatals et non fatals :

  • recueillir des données fiables et à jour sur les comportements suicidaires fatals et non fatal;
  • effectuer plus de recherches pour examiner la contribution relative des facteurs biologiques et psychosociaux au comportement suicidaire;
  • améliorer le traitement des troubles psychiatriques afin de prévenir le suicide des personnes atteintes de tels troubles;
  • effectuer des changements environnementaux afin de limiter l’accès à des méthodes de suicide;
  • renforcer les interventions communautaires.

2002-2005

De 2002 à 2005, le Réseau européen de l'OMS sur la prévention du suicide a travaillé avec l'ONG Santé Mentale Europe,  active dans le domaine de la santé mentale. Elle entretient des relations officielles avec le Bureau Régional pour l'Europe de l'Organisation mondiale de la santé, et jouit d'un statut participatif auprès du Conseil de l'Europe. 

Le rapport annuel 2004 de Santé Mentale Europe présente les activités menées par l'ONG qui a dirigé différents projets à l'échelle européenne. L'un de ces projets concerne les "Lignes directrices pour des programmes de prévention du suicide"(Extrait du rapport annuel 2004 de Santé Mentale Europe, p14).

L'objectif du projet était de rassembler des informations sur les programmes et les stratégies de prévention du suicide qui existaient déjà dans la région de l'OMS Europe, non seulement au niveau national, mais aussi aux niveaux régional et local. Le projet a été financé par le Service Public Fédéral belge pour la Santé, la Sécurité de la Chaîne alimentaire et l'Environnement, et a pris fin en octobre 2004.

SME a préparé un rapport sur la prévention du suicide intitulé "Lignes directrices pour des programmes de prévention du suicide". Ce rapport a été écrit en étroite collaboration avec le Réseaux européen de l'OMS sur la prévention du suicide, et le département des relations internationales du Service Public Fédéral belge pour la Santé, la Sécurité de la Chaîne alimentaire et l'Environnement.

Le rapport fournit des informations sur les principes nécessaires pour mettre en place des stratégies efficaces de prévention du suicide, aux niveaux national, régional et local, et il donne des exemples des stratégies nationales et régionales de prévention du suicide dans la région OMS Europe. Le rapport prend aussi en considération les conclusions et les recommandations de la conférence des 11 et 12 mars 2004 "Stratégies de prévention du suicide en Europe", organisée par le Service Public Fédéral belge pour la Santé, la Sécurité de la Chaîne alimentaire et l'Environnement à Bruxelles. Un résumé du rapport peut être consulté ici

Dans le cadre du même projet, SME a organisé les 11et12 mars 2004 la pré-conférence belge à la conférence ministérielle de l'OMS sur la santé mentale "Stratégie de prévention du suicide en Europe", financée par le Service Public Fédéral belge pour la Santé, la Sécurité de la Chaîne alimentaire et l'Environnement. La conférence a accueilli plus de 70 participants de la région OMS Europe. Ces participants représentaient les décideurs de la politique de santé et les experts en matière de prévention du suicide.

Pour le suivi de la conférence, une première version du briefing "La prévention du suicide" a été rédigée par l'équipe de SME. Le document final a été présenté comme documentation de base lors de la conférence ministérielle européenne de l'OMS sur la santé mentale à Helsinki les 13-15 janvier 2005.